Contact:
Théâtre de l'Esquif
Centre Duguesclin
Place Chanzy
79000 NIORT
05 49 35 73 94
theatre.esquif@gmail.com

Le Théâtre de l’Esquif

Direction artistique Hélène Arnaud

 

Fondé en 2001 par Hélène Arnaud et Julien Pérignon, le Théâtre de l’Esquif est à la recherche d’un théâtre pluriel, qui inscrit en contrepoint d’un matériau textuel des lignes physiques et musicales fortes.

La singularité est au coeur du projet artistique et se révèle tant sur le plan formel - multiplicité des langages scéniques; transformation de l’espace et décontraction du rapport frontal; textes et musiques composés pour les interprètes de la troupe - que sur celui de la rencontre des publics - performances; actions partagées acteurs/non-acteurs; inclusion d’artistes porteurs de handicaps.

Pour la directrice artistique, Hélène Arnaud, « le théâtre, qui fait parfois notre divertissement, est surtout un catalyseur qui suscite ou accompagne notre recherche de compréhension du monde, qui ouvre des espaces à la conscience. Il doit s’emparer de nos réalités. Faire du théâtre est un dépassement de soi. Mais je parle plus volontiers d’un accès à ce que nous sommes. »

Historique

C'est au CDN de Reims, qu'Hélène Arnaud et Julien Pérignon se rencontrent. L’identité de la compagnie est initialement impactée par un accident qui contraint la metteuse en scène à de longs mois d'immobilisation totale puis à un réapprentissage progressif de la marche. Aussi sa première création, Noces de Graphite (tiré de La Supplication de Svetlana Alexievitch) accordera-t-elle déjà une place importante au corps des acteurs, à la question de l’entravement et de la liberté de mouvement. En contrepoint de cette recherche physique se greffe la nécessité de se questionner intimement sur le monde qui nous entoure, afin de tenter de le comprendre, de le rendre acceptable. De poser la question : Qu’est-ce que notre humanité ?

 

De 2005 à 2008, elle est artiste associée à la Scène Conventionnée de Rochefort. Elle y crée Carmen ou la Barlachi, opéra transposé pour une troupe internationale de 20 interprètes, avec Rona HARTNER dans le rôle titre. Elle signe la réécriture du livret et de la partition musicale avec Stéphane LEACH. Les répétitions et le travail préparatoire ont lieu en Inde, au Maroc, en Espagne, en Roumanie. Le spectacle est notamment présenté sur la scène de l’opéra national de Bucarest.

 

En 2007, l’Esquif entame une collaboration avec l’auteur québécois Daniel DANIS, à qui la compagnie commande une pièce jeune public, pour acteurs et marionnettes : Bled. Elle crée ensuite Le Chant du Dire Dire, du même auteur.

 

De 2010 à 2012, nouvel axe de travail pour l’Esquif, autour de la notion de normalité et des représentations, notamment des acteurs handicapés. La compagnie initie le projet Singulier(s), nourri par la création de Stronk, comédie cruelle issue d’une commande à Pascal Arnaud. Le spectacle prend place dans une scénographie circulaire vouée à s’extirper des lieux de diffusion traditionnels. Depuis, la compagnie est en charge de la direction artistique du Pôle Culture et Santé de Mélioris Les Genêts (permanence artistique au sein du foyer de vie, organisation d’une saison culturelle, accueils en résidence, création de spectacles mêlants artistes professionnels et résidents, réalisation de films).

 

En 2013 et 2014, l’Esquif s’attèle à la réécriture de deux grands mythes shakespeariens et crée L'Epouvantable histoire de Roméo & Juliette puis La Véritable histoire d’Hamlet, de Pascal Arnaud. Les deux spectacles sont proposés dans des formes permettant une grande proximité, dans un rapport bi-frontal gradiné. Une large diffusion ouvre de nouvelles perspectives.

 

En 2015, Hélène Arnaud entame une collaboration avec l'autrice Marion Aubert. Dans le cadre d'un compagnonnage, elles travaillent sur le thème du transhumanisme. La compagnie crée Cybers en 2017 à la Scène Nationale de Niort et entame un nouveau projet de création, sur une commande du Pôle Culture et Santé lancée à trois compagnies, en partenariat avec l’OARA et l’ARS Nouvelle-Aquitaine, à l’horizon 2018/2019 autour de la maladie d’Alzheimer, Les mains chaudes. 

 

 En parallèle de son travail de création, l’Esquif accompagne de nombreux établissements et institutions sur le territoire, dans le cadre de leurs projets de transmission, d’enseignement, et de médiation (Scène Nationale de Niort, Scène

Crédits photos : Jean-Michel MONIN, Laurent ROUSSEAU, Elodie PROUST, Arnaud DARVILLE, Clémence CHARBONNIER, Jean-David IZAMBART et Ingrid JOUAULT, Corentin MICHAT

 
Copyright 2016 // Le Théâtre de l'Esquif // 05 49 35 73 94
Le Théâtre de l'Esquif est conventionné par la Région Nouvelle Aquitaine, le Département des Deux-Sèvres et la ville de Niort